Modemparis.fr
Paris
Accueil > Une ville plus dynamique

Une ville plus dynamique

Redonner de l’ambition économique à Paris, c’est tout d’abord améliorer le quotidien des Parisiens : une activité économique plus dynamique se traduit par plus d’emplois, dont des emplois de proximité, plus de commerces, plus d’artisans, plus de services. C’est aussi préparer l’avenir : l’activité de demain dépend des investissements d’aujourd’hui, notamment dans l’innovation, et le financement de l’ensemble des politiques locales dépendra de la vigueur du tissu économique.

L’économie de Paris affiche en apparence un réel dynamisme. Les créations d’entreprises sont plus nombreuses qu’ailleurs – environ 10% des créations en France chaque année se font à Paris. Cependant, en dépit de cela, Paris perd régulièrement de l‘activité au profit de la petite couronne et désormais surtout de la province, où beaucoup de communes mènent des politiques proactives.

Ce phénomène s’accompagne d’une spécialisation croissante dans un petit nombre d’activités tertiaires, facteur de fragilité difficilement compatible avec un rôle de moteur de l’économie francilienne. Parallèlement, de nouveaux secteurs d’excellence peinent à prendre le relais des secteurs traditionnels du luxe et du tourisme. Bien qu’encore deuxième place financière d’Europe, Paris continue à céder du terrain face à la place dominante de Londres, et le secteur de la finance, qui représente plus de 10% de l’emploi de la capitale, embauche de moins en moins. Plusieurs activités innovantes sont relativement bien représentées à Paris ; mais comme tout le secteur de l’innovation, les projets peinent à émerger, à être financés et à être pérennisés.

Le commerce de proximité, responsable d’une part importante des créations de TPE, rencontre lui-même des difficultés. Menacé dans certains quartiers par des phénomènes de spécialisation rapide ou « monoactivité », par les hypermarchés installés en périphérie immédiate ou encore par le départ d’autres activités, perdant ses enseignes indépendantes dans les rues commerçantes dynamiques, il peine à s’installer dans les quartiers les plus défavorisés de la capitale.

Dans le même temps, Paris se distingue par un taux de chômage relativement élevé et le détail du chômage parisien est révélateur de contrastes préoccupants : les cadres y sont particulièrement nombreux, ainsi que les chômeurs de longue durée, c’est-à-dire de plus d’un an. La problématique des seniors y est aiguë et va en s’aggravant : plus de 40% des chômeurs ont plus de 40 ans, 17% plus de 50 ans.

Agenda

17/12/17 à 09:30

Congrès du Mouvement Démocrate

08/01/18 à 19:00

Vœux du Groupe UDI-MoDem à l'Hôtel de Ville

10/01/18 à 19:30

Vœux du groupe MoDem au Conseil régional

Voir tout l'agenda