Modemparis.fr
Paris

Conseil de Paris

Yann Wehrling et le Groupe UDI-MoDem demandent la mise en œuvre effective du Grenelle de l'air francilien

13 Avril 2015

Yann Wehrling et le Groupe UDI-MoDem demandent la mise en œuvre effective du vœu adopté en février 2015 en faveur d'un Grenelle de l’air francilien.

Déposé par Yann WEHRLING, Marielle de SARNEZ, Edith GALLOIS, Maud GATEL et les élus des groupes UDI-MODEM

Relatif à l’organisation d’un Grenelle de l’air

Considérant qu’à la suite de l’épisode prolongé de pollution de mars 2014, la maire de Paris se félicitait de la mise en place d’un protocole d’urgence qui devait permettre une réponse réactive et efficace en cas de nouveau pic de pollution ;

Considérant que le pic de pollution de plusieurs jours de mars 2015 a mis au jour l’inefficience de ce protocole, qui pratique un chevauchement et une confusion des compétences qui aboutissent à un rejet des responsabilités entre les différents signataires ;

Considérant qu’il apparaît indispensable de revoir en profondeur un protocole d’urgence inadapté à la gestion de crise ;

Considérant qu’au-delà de la gestion des pics de pollution, la lutte durable en faveur de la qualité de l’air nécessite une réflexion profonde sur l’ensemble des facteurs d’émission de particules fines ;

Considérant que cette réflexion, qui ne peut être traitée convenablement que dans une dimension métropolitaine, voire régionale, doit impérativement se concrétiser par un plan de mesures;

Considérant qu’une action à cette bonne échelle, élaborée et concertée en amont avec les agglomérations franciliennes, la Région, l’Etat, les entreprises et syndicats (à savoir les employeurs et employés franciliens), et les associations peut permettre d’adopter des solutions efficaces, cohérentes et durables parce que partagées et adoptées par toutes celles et ceux qui ont une part de responsabilité dans la réduction nécessaire de la pollution de l’air en Ile de France,

Considérant que l’organisation d’un Grenelle de l’air métropolitain ou régional, regroupant tous les acteurs régionaux, permettrait d’élaborer un plan cohérent dans sa dimension  géographique et dans ses priorités d’actions durables, en intégrant l’ensemble des problématiques de la qualité de l’air ;

Considérant l’étude publiée le 23 mars par le Bureau européen de l'environnement (BEE) soulignant que dans le classement des villes européennes, Paris perd du terrain en matière de réduction des émissions, avec des concentrations de particules fines (PM10) et de dioxyde d'azote (NO2) qui restent "supérieures aux seuils réglementaires européens, et sans aucune trajectoire de réduction prévisible" ;

Considérant que Paris porte une responsabilité particulière en accueillant la COP 21 en décembre 2015 ;

Considérant le vœu relatif au lancement d’un Grenelle de l’air métropolitain adopté par le Conseil de Paris en février 2015, sur proposition du groupe UDI-MoDem ;

Considérant que ce vœu semble être resté lettre morte dans sa mise en œuvre réelle ;

Considérant que la réunion ponctuelle proposée prochainement sur le thème de l’économie circulaire, ainsi que celle qui s’est tenue il y a quelques semaines présentant à des élus de la première couronne les mesures prises par la ville de Paris, ne sauraient tenir lieu de Grenelle qui est un processus long de concertation et d’élaboration de compromis entre toutes les parties prenantes ;

Yann WEHRLING, Marielle de SARNEZ, Edith GALLOIS, Maud GATEL et les élus des groupes UDI-MODEM demandent à la maire de Paris :

La mise en œuvre effective du vœu adopté en février 2015 demandant un Grenelle de l’air francilien, par l’invitation avant l’été, autour d’une même table, de représentants de l’Etat, de la Région, des agglomérations entourant Paris, des syndicats, des employeurs, et des associations de protection de l’environnement et d’usagers de la route et des transports en commun.

Toutes les interventions