Modemparis.fr
Paris
Accueil > Article > Maud Gatel: réouverture de 200 stations Autolib, une solution provisoire et non satisfaisante !

Maud Gatel: réouverture de 200 stations Autolib, une solution provisoire et non satisfaisante !

19 Novembre 2018

Dans son intervention au Conseil de Paris Maud Gatel dénonce dans la réouverture de 200 stations Autolib annoncée par la mairie de Paris son caractère provisoire et insuffisant, ni pour contribuer à la nécessaire transition écologique ni même au plan financier.

Madame la Maire, mes chers collègues,

Les deux délibérations qui nous sont proposées ne sont en rien anecdotiques. Elles illustrent les effets de l’arrêt brutal du service Autolib et annoncent ses conséquences, tant pour les utilisateurs de voitures électriques que pour les contribuables...

Nous l’avons dénoncé à de multiples reprises : la rupture brutale du service est le fruit d’errance de gestion de la part du SMAVM.
Par l’absence totale d’anticipation des conséquences de cette décision, c’est aussi le résultat d’une méthode, celle de la Ville.

Car oui, quelles que soient vos dénégations, c’est bien la Ville qui n’a pas pris les décisions qui s’imposaient pour accompagner l’évolution du service et qui a imposé la rupture brutale du contrat.

Majoritaire en voix, représentée uniquement par deux membres de la majorité, notre conseil ne peut que subir, comme les Parisiens, cette décision prise sans concertation et dans la plus grande opacité.

En 2009, nous nous étions opposés au transfert des compétences de la ville au SAVM. Car par cette décision, l’Exécutif parisien a confisqué la décision.

Nous avons été exclus de toute information, ces fameux rapports jamais communiqués, de toutes les décisions.

Et aujourd’hui, par la DVD 107, vous nous demandez de prendre la décision d’engager les Parisiens à payer une somme dont on ne connaît pas encore le montant. Dans un premier temps, la somme correspondant à l’amortissement des bornes. Puis viendront les contreparties à la rupture du contrat.

Vous nous demandez donc de vous signer un chèque en blanc. Sans connaître ce qui sera le poids final pour les contribuables. Vous comprendrez que nous ne pouvons nous y associer...

Conséquences pour les contribuables sur la 1e délibération, et conséquences pour les utilisateurs de véhicules électriques depuis le 1er août pour la seconde.
Depuis le 1
er août, le service Autolib a été interrompu pour les utilisateurs d’Autolib, mais également pour tous ceux qui s’étaient abonnés pour bénéficier du maillage de recharge électrique. Un service auquel s’étaient abonnés 3000 utilisateurs.

Autolib palliait en effet le faible déploiement du réseau Belib en permettant à tout propriétaire de véhicule électrique de se brancher sur les bornes. Un réseau Belib notoirement insuffisant, au déploiement ralenti. Vous annoncez 90 stations sur le territoire parisien, mais nous n’y sommes pas encore malheureusement...

Le 1er août, ces propriétaires se sont, à leur tour, retrouvés sans solution.
6 mois après avoir laissés 3000 abonnés sans solution, vous nous annoncez la remise en service de 200 stations Autolib, soit 1000 bornes de recharge électrique, sur les 3244 installées à Paris.

Une solution provisoire et non satisfaisante. Ni pour contribuer à la nécessaire transition écologique à laquelle nous devons tous travailler, ni pour les finances de la ville.

Vous faites le choix d’un abonnement forfaitaire d’un montant de 120 euros par véhicule et par an.
Non par bonté d’âme, mais parce que vous ne disposez plus du logiciel qui permettait de calculer la consommation des véhicules. Ce qui comporte intrinsèquement un risque majeur de fraude. Et, il faudra bien que la ville paie cette électricité...

De nombreuses questions restent pour nous sans réponses :
Combien de temps ce système fonctionnera-t-il ? Pour s’engager dans cet abonnement, les utilisateurs doivent avoir une visibilité.
Allez-vous faire appel à un prestataire pour développer une nouvelle interface permettant de calculer la consommation et facturer au réel et non au forfait ?
Qui contrôlera l’abonnement des propriétaires de véhicules ?

L’arrêt brutal d’Autolib va donc à l’inverse de la résilience défendue par la Ville : tant d’un point de vue de transition écologique et que sur la question des finances.

Je vous remercie.

Agenda

19/12/18 à 20:00

Réunion des Démocrates du Ve arrdt

Voir tout l'agenda