Modemparis.fr
Paris
Accueil > Article > Maud Gatel au conseil de Paris: "plus de transparence sur la gestion du service Autolib !"

Maud Gatel au conseil de Paris: "plus de transparence sur la gestion du service Autolib !"

4 Mai 2018

Au conseil de Paris, Maud Gatel et le groupe UDI-MoDem demandent la communication du rapport d'audit et du rapport du comité de conciliation sur la gestion du service Autolib.

Monsieur le Maire.

Après des débuts prometteurs, le service Autolib', cela a été dit, fait l'objet aujourd'hui d'une sorte de désaffection liée à la concurrence des V.T.C. et à la dégradation du parc. La baisse du nombre d'abonnés, qui s'élève à 6 %, pèse sur les comptes de la Ville de Paris en dépit de l'augmentation, il y a un an, des tarifs d'abonnement. Selon les estimations, on est entre 179 millions et 250 millions d'euros de déficit d'ici à la fin de la D.S.P., soit, a minima, une prise en charge à hauteur de 95 millions par la Ville de Paris. Un rapport d'audit a été réalisé à la demande du syndicat mixte "Autolib' Vélib' Métropole" et un comité de conciliation a été réuni qui a également remis un rapport. Deux documents clés pour envisager les suites à donner à la D.S.P. Autolib'. Deux documents indispensables, mais pourtant, qui n'ont pas été communiqués en dépit des multiples demandes des élus.

On ne peut, naturellement, que regretter ce manque de transparence qui nous empêche d'avoir une discussion éclairée sur les suites à donner à ce service, sur les impacts en termes de finances sur la Ville et sur les modalités de service, notamment l'augmentation des tarifs.

Pour protester contre ce manque de transparence, un certain nombre de maires se sont abstenus sur le budget Autolib'.

Nous avions déjà eu l'occasion de présenter un vœu au mois de décembre dernier, demandant que ces documents soient présentés et qu’une communication soit faite aux élus de la 3e Commission. Il nous avait été répondu favorablement. Néanmoins, cela n’a pas été fait. C'est la raison pour laquelle nous redéposons ce vœu et nous ne donnerons pas suite aux demandes d'amendements oraux de l'Exécutif qui reviennent, finalement, à la demande que nous avons faite au mois de décembre dernier. Nous souhaitons vraiment que soient communiqués ces deux rapports pour que l'on puisse avoir un débat éclairé sur cette question d'Autolib' qui concerne tous les Parisiens.

Je vous remercie.